Vous vous lancez dans l’aventure entrepreneuriale et vous vous demandez s’il est réellement utile de faire un devis à vos clients ? Ce dernier peut effectivement être facultatif dans certains cas, même s’il est fortement recommandé d’établir un devis avant d’honorer une mission ou une vente de produits. Découvrez pourquoi il est essentiel de proposer un devis à ses clients, comment il assure un rôle de protection en cas de litiges, ainsi que les éléments nécessaires à l’établissement d’un devis en bonne et due forme.

Un devis, c’est quoi ?

Définition du devis

Un devis est un document récapitulatif des différents services ou produits proposés par une entreprise, dont le prix unitaire ainsi que le montant total dû sont indiqués. En général gratuit, une entreprise peut très bien faire un devis payant, à condition de prévenir le client. Le devis comprend une durée de validité et des mentions légales nécessaires à sa conformité. Enfin, il prend une valeur contractuelle uniquement en cas de sa validation par un client, c’est-à-dire suite à une signature manuelle ou tamponnée, précédée de la mention spéciale “ Bon pour accord ”. Notons que le devis est à privilégier pour les prestations de services, les activités commerciales utiliseront plutôt le bon de commande.

Son atout principal

Le devis engage les deux parties, autrement dit l’entreprise et le client, et ceci jusqu’à la fin de la mission ou à la réception des produits commandés. Le client a en effet obligation de verser la totalité du montant annoncé, tandis que le prestataire s’engage à ne pas modifier son devis avec par exemple l’ajout de matériaux ou de services. Il est donc essentiel d’établir un devis dans les règles de l’art pour éviter tout litige.

Pourquoi faire un devis à ses clients ?

Valider une commande

Suite à un échange avec un potentiel client sur ses besoins, le devis servira de récapitulatif sur les services et produits qui peuvent être proposés. Une fois signé par le client, la commande est validée et la mission ou la commande pourra être lancée. Cependant, le devis prend uniquement valeur de contrat à la signature du client. Il doit évidemment contenir toutes les mentions légales nécessaires pour avoir une valeur juridique.

Permettre un échelonnement du paiement

Faire un devis est également idéal pour permettre un paiement en plusieurs fois, que ce soit pour une commande importante de produits ou pour une prestation de services s’effectuant en multiples étapes. À chaque paiement du client, le professionnel doit cependant établir une facture d’acompte correspondante et transmettre une facture de solde de tout compte à la fin de la mission.

Se protéger en cas de différends avec un client

Les mentions légales nécessaires pour faire un devis correct ne suffisent pas entièrement à vous protéger, il sera également judicieux d’y joindre des conditions générales de vente. Pour faire valider le devis ainsi que les CGV par le client, il faudra de préférence les joindre au verso du devis pour le format papier ou au sein du même fichier PDF pour la version numérique. Enfin, insérez la mention spéciale à l’encart dédié à la signature du devis : ”l’acceptation du devis vaut acceptation, compréhension et lecture des CGV jointes. ” Notons qu’un devis et des CGV correctement remplis permettent aux professionnels de réclamer juridiquement leur dû en cas d’impayé de la part d’un client.

Les cas obligatoires du devis

De manière générale, un devis n’est obligatoire que lorsque le montant de la commande dépasse les 1 500 euros. Ce montant peut cependant fluctuer, comme pour les entreprises de services à la personne qui doivent faire obligatoirement un devis à partir de 100 euros TTC. D’autres secteurs se voient tout simplement obligés d’établir un devis pour toutes commandes quel qu’en soit le montant (ex : entreprises de déménagement). Si vous hésitez encore à faire un devis pour les petits montants, renseignez-vous auprès du syndicat dédié à votre activité pour connaître vos obligations en matière de devis.

Comment rédiger un devis conforme ?

Si vous vous demandez comment faire manuellement vos devis sur Excel dans les règles, voici ci-dessous les principales mentions légales nécessaires. Il sera cependant plus judicieux de faire votre devis grâce à un logiciel de comptabilité aux normes françaises, afin d’éviter tout manquement ou erreur.

Les principales mentions du devis

  • Le numéro du devis ;
  • Sa date de création ;
  • L’identité de la société prestataire / vendeuse ;
  • L’identité du client ;
  • Les produits / prestations proposé(e)s à la vente et leur volume ;
  • Leur prix HT et TTC ainsi que le montant de la TVA pour chaque volume ;
  • Le total de chaque élément : volume global, montant total HT, TTC et TVA ;
  • La date et le lieu de livraison ou de mission ;
  • La méthode de paiement ;
  • Les sanctions encourus si retard de paiement ;
  • Temps de validité du devis ;
  • Signature du client, précédée de la note suivante : “bon pour accord” ;
  • Signature du prestataire.

À retenir sur les devis

Le devis n’est pas obligatoire pour toutes les activités, mais il est fortement recommandé d’en proposer un à vos potentiels clients, afin de sécuriser les deux parties. Il doit être constitué dans les règles afin d’avoir une valeur juridique en cas de litiges, comme un impayé. Enfin, le devis donne du crédit à votre activité, vous aurez en effet plus de chance de concrétiser votre mission en proposant un devis sérieux plutôt qu’en indiquant simplement le montant de vos services par mail ou téléphone.

Avec notre logiciel de devis et facture en ligne, vous gagnerez du temps en réalisant des devis professionnels que vous pourrez convertir en un seul clic en facture. Vous pouvez testez gratuitement notre logiciel de facturation pendant 15 jours et/ou nous contacter pour obtenir une démonstration gratuite de notre service de devis et facture.