Lorsque vous envisagez à créer votre propre entreprise, sachez que vous devez d’abord prendre beaucoup de temps pour la préparation ainsi que la réflexion, aussi bien pour vous que pour votre projet. Le fait de trouver de bonnes idées pour cette création n’est pas suffisant, il est indispensable que vous vous posiez tant de questions et que vous conceviez un plan efficace.

Certes, toutes ces bonnes choses vous exigent du temps et surtout nécessiteront sans doute un investissement spécial, mais aussi un financement considérable. De plus, avant même la réalisation de vos travaux, vous devez également respecter quelques étapes afin de déclencher avec quiétude votre activité.

Pour vous aider à mener à bien cette tâche plus ou moins difficile, découvrez, dans cet article, quelques conseils importants afin de vous apporter toutes les chances de gagner.

Étape 1 : Ayez une idée de la création

La première chose que vous devez avoir pour un projet de création d’entreprise est l’idée, mais aussi l’ambition personnelle de créer quelque chose de si spéciale. Il existe de nombreux moyens afin de trouver une idée. En voici quelques-uns :

Par l’intermédiaire de votre travail actuel

Ceci est évident du fait que lorsque vous travaillez sur un secteur que vous connaissez et maitrisez parfaitement, votre sens de créativité peut vous pousser à créer vous-même votre entrepriseliée à ce type d’activité. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux que vous fassiez attention à mieux connaître l’évolution de votre activité et secteur dans lequel vous êtes.

En vous intéressant aux nouveaux styles

Parfois, en essayant de trouver de nouvelles tendances dans le domaine du travail, que vous pouvez trouver assez facilement la meilleure idée. Une activité qui n’a pas encore été utilisée.

Généralement, l’apparition d’une nouvelle idée pour la création d’entreprise sort de la publication de nouveaux produits, de nouvelles manières de consommation, des écologiques de dernier cri, etc.

Toutefois, il n’est pas obligatoirement essentiel de trouver une nouvelle idée afin de créer une entreprise. Souvent, la reprise d’une idée constitue également un meilleur moyen d’y parvenir.

Étape 2 : pensez bien à votre motivation

Après que vous ayez listé tous les secteurs que vous connaissiez parfaitement, mais aussi les nouvelles tendances, maintenant, il faut que vous essayiez de réunir tout cela tout en répondant à de nombreuses problématiques. Toutes ces questions auxquelles vous devez à tout prix répondre sont plus subjectives et individuelles. Voici quelques-unes de ces questions :

  • Que voulez-vous faire ? Durant la création de votre entreprise, sachez que vous devez consacrer tant d’énergies ainsi que de temps.
  • Quels sont vos savoir-faire particuliers ? Sachez qu’il est vraiment indispensable de savoir exactement ce que vous pourriez utiliser de façon à tirer le maximum de profit lors de la création de votre entreprise.
  • Quels sont le secteur et le type d’activité que vous connaissez le plus ? Quand vous avez de l’expérience, sachez que celle-ci peut vous permettre d’avoir du recul et de disposer également d’un regard critique beaucoup plus pointu.

Pour la création d’entreprise, en plus de ces éléments, il faut également considérer toutes vos obligations personnelles, vos motivations, ainsi que la liaison avec votre vie personnelle.

Pour cela, vous devez alors répondre à une question, qui semble être plus simple dans un premier temps, mais à fond, elle est en réalité plus complexe : « Pour quelle raison est-ce que je souhaite réellement créer mon entreprise ? » Sachez que cette question vous permet de mesurer bien sûr votre motivation ainsi que votre responsabilité au sein de votre projet.

Cela aide plus particulièrement à écarter les projets immatures et à éviter également de vous lancer dans une aventure inutile sans en avoir estimé d’avance toutes les conséquences.

Étape 3 : Vous devez challenger votre idée

Révisez un peu l’idée de votre création

Une fois que vous avez trouvé l’idée, il ne vous reste plus qu’à challenger cette dernière. Pour ce faire, vous devez vous mettre à la place d’un investisseur et essayer d’imaginer toutes les questions qu’il pourrait vous poser afin de savoir exactement si votre idée d’entreprise est durable, productive et peut être exploitée à long terme. Voici quelques questions qui pourraient vous aider à faire cela :

  • Votre idée est-elle la même que celle qui existait déjà auparavant ou bien totalement nouvelle et différente ?
  • Est-ce qu’elle peut vraiment apporter des réponses à certains problèmes ou besoins ?
  • Vos clients à venir sont-ils au courant de l’existence de ces problèmes ou de ces besoins ?
  • Afin de le résoudre, sont-ils prêts à dépenser de l’argent ?
  • Que faites-vous pour tester votre idée avant la procédure de création de votre entreprise ?

Il se peut que vous trouviez cette étape un peu décourageante, mais l’important est que vous n’abandonniez jamais. Un échec peut signifier seulement le fait que vous serez tenu de réajuster votre projet, éclaircir encore certains points, etc. ce raisonnement est indispensable, étant donné qu’il vous évitera de vous aventurer à un projet qui ne peut pas être exploité.

Vous avez également la possibilité de demander l’avis de quelques-uns de votre entourage. Sachez que leurs opinions peuvent être positives afin de vous aider à vous décider pour avancer. Vous pouvez aussi leur demander de donner des critiques sur votre projet. Leurs commentaires négatifs peuvent vous permettre de vous éloigner de toutes éventuelles difficultés.

Faites une étude de marché

Avant réaliser la création de votre entreprise, l’étude de marché . constitue une étape vraiment importante.. Elle permet d’avoir des réponses sur certaines questions comme :

  • Votre future entreprise va se trouver où, selon les tendances du marché d’aujourd’hui ?
  • Y a-t-il des exigences liées à votre marché ? Si oui, lesquelles ?
  • Qui sont vos concurrents ? Quelle est leur place actuelle ? Et leur point de vue pour l’avenir ?
  • Quel est le bénéfice de vos clients à venir ?

Outre ces diverses questions, dont la liste n’est pas encore complète, vous devez également en tirer vos conclusions et être habile à déterminer des chiffres ainsi que des stratégies qui seront, après quoi, intégrer à l’intérieur de votre business plan.

Par ailleurs, votre tactique afin d’atteindre ces objectifs doit être fixée à l’avance, étant donné qu’elle sera aussi mise dans votre business plan. Il est quand même crucial de pouvoir vous projeter économiquement en amont du lancement de votre activité.

Étape 4 : Penchez-vous sur les ressources financières pour votre activité

Avant de vous aventurer dans la création de votre propre entreprise, il est essentiel que vous vous penchiez sur la question concernant son financement, qui est sûrement le point le plus précieux.

En effet, vous devez étudier comme première étape les coûts de votre future activité, et par la suite, réaliser un plan prévisionnel des financements de votre activité. Après tout cela, vous devez avoir un chiffre exact. Enfin il faut maintenant que vous vous attachiez à la recherche d’investissement.

Que faites-vous pour prévoir le financement de votre activité ?

Au moyen de l’étude de marché, vous avez la possibilité d’étudier si votre activité est faisable et peut vraiment durer.

Par conséquent, vous devez établir un plan prévisionnel financier. Dans un premier temps, cela consiste à organiser d’avance toutes les dépenses ainsi que les gains de votre activité.

Vis-à-vis de l’étude de marché que vous aurez fait, sachez que le plan prévisionnel financier va certainement mettre en avant l’état de ce qui pourra durer le financement de votre projet ainsi que sa production économique.

Recherchez des financements

Il s’agit d’une étape plus qu’indispensable. Il existe de nombreux moyens de chercher du financement. En voici 4 :

  • Un financement interne : il s’agit d’un financement par les associés.
  • Un financement externe : ce type de financement est occasionné par le capital-risque, les fonds d’investissement, etc.
  • Un financement bancaire : de nombreuses banques offrent aux entrepreneurs un certain nombre de prêts ainsi que de divers moyens afin de créer leur entreprise.
  • Un financement gouvernemental : ce type de financement rassemble les aides aux chômeurs en vue d’une création d’entreprise et les autres aides offertes par des institutions gouvernementales.

Étape 5 : passez à la rédaction de votre business plan

Certes, le business plan est un document vraiment indispensable pour la création de votre entreprise. Mais avant même la rédaction de ce document important, il est essentiel de vous poser quelques questions. Il existe certaines erreurs à éviter lors de l’écriture de votre business plan. Ainsi, celui-ci vous forcera à vous poser quelques questions comme :

  • Qui sont vos consommateurs ou encore vos clients et comment comptez-vous faire pour communiquer vos produits ou vos services ?
  • Quels nombres de clients comptez-vous avoir au cours des années successives de votre activité ?
  • Quelles ressources avez-vous besoin afin de déclencher la création de votre entreprise ?
  • Quels seront les divers obstacles que vous pourriez croiser ? Que faites-vous pour les surmonter ?

Sachez que le business plan doit être absolument approprié à votre entreprise, à la structure de cette dernière, à son contenu ainsi qu’à vos souhaits pour le développement de celle-ci.

Tâchez toujours de vous souvenir ceci : le business plan constitue la vitrine de votre entreprise pour vos investisseurs .

Étape 6 : Choisissez la forme sociale de votre entreprise

Parfois, il est très dur de choisir parmi l’ensemble des formes juridiques existantes. Le fait d’opter pour la structure juridique de votre future entreprise va produire beaucoup de conséquences en matière de régime social, de fiscalité, de rémunération ou de responsabilité.

En plus de cela, sachez que votre choix va également dépendre entièrement de votre activité, vos besoins, votre situation particulière, etc.

La première étape consiste à choisir entre une entreprise individuelle et une entreprise sociétaire.

Pour l’entreprise individuelle, vous, en tant que personne physique, et votre entreprise, en tant que personne morale, ne formez qu’une même personne.

Celle-ci dispose des points positifs et des points négatifs qu’il est important de connaître pour éviter d’avoir de mauvaises surprises.

Pour une entreprise individuelle, vous êtes libre dans vos actions ainsi que dans l’organisation de votre entreprise, toutefois vous serez le seul à être responsable des charges de l’entreprise.

En outre, vos propriétés individuelles et professionnelles seront mélangées. Quoi qu’il en soit, l’existence d’une déclaration d’insaisissabilité dans le contexte de l’EURL, pouvant en effet mettre à l’abri votre patrimoine individuel de certaines dettes contractées par votre entreprise, est possible.

Vous pourrez sans doute jeter votre dévolu sur le régime d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL). Sachez que d’autres conséquences proviennent du choix de cette forme sociale.

En ce qui concerne la forme sociétaire, la formation d’une société engendre une nouvelle personne morale. Il existe de très grandes différences en ce qui concerne le régime social, fiscal, ainsi que la responsabilité des personnes associées en fonction de la forme de la société. Il est alors indispensable de savoir identifier ces différences afin d’adopter la forme sociale la plus appropriée à vos besoins ainsi qu’à votre activité.

Étape 7 : N’oubliez pas la rédaction de vos statuts

Cette étape est aussi vraiment importante lors de la création d’une entreprise. Sachez que les statuts constituent l’ossature de votre entreprise, étant donné que l’ensemble des règles se rapportant à celle-ci y est posé comme la détermination des hiérarchies, l’objet socialde votre entreprise, ses apports, le montant de votre capital social, le siège social de votre entreprise, sa raison sociale, etc.

Les statuts ressemblent à un contrat de société. Ils sont donc obligatoirement établis par écrit. Il est fortement conseillé d’établir des statuts de manière assez courte et de les compléter par l’écriture d’un pacte d’associé, étant donné que le changement des statuts est une formalité très complexe, qu’il faut à tout prix éviter si possible.

Afin de réaliser la rédaction des statuts, ainsi que le pacte d’associé en bonne et due forme, et qui correspond parfaitement à vos attentes et à votre future entreprise, il est recommandé; de consulter un professionnel en la matière

.

Et vous, avez-vous déjà créer votre entreprise ? Peut-être avez-vous eu besoin d’aide pour la création? Cet article vous a-t-il aidé à y voir un peu plus clair ? Venez partager vos expériences et vos impressions dans les commentaires, nous nous ferons un plaisir de vous répondre. N’oubliez pas de venir tester notre logiciel de facturation en ligne pendant 15 jours.Si vous avez des questions ou besoin d’astuces, vous pouvez également nous contacter.